Sécurité Internet sécurité internet

Accueil, Protéger mes données bancaires,Quelles informations protéger ? Pourquoi et comment les protéger ?

Quelles informations protéger ? Pourquoi et comment les protéger ?

Avec quelques règles de base, la navigation est plus sereine !

INTRODUCTION

Le propre d'Internet est d'échanger des informations : pour communiquer avec vos proches, amis, pour faire des achats, pour consulter des informations, faire des démarches administratives, etc.

Ces informations sont indispensables pour le fonctionnement d'Internet et sont donc d'autant plus sensibles.

Si l'on se concentre sur les services bancaires que vous utilisez, il est primordial de protéger vos informations bancaires ou personnelles afin de prévenir tout détournement ou abus.

Pour savoir comment les protéger, vous devez identifier ce qu'est une donnée sensible et en connaître les différentes formes.

A ce sujet, nous vous conseillons également de consulter et d'imprimer le dépliant de la Banque de France disponible ici : Identifiants bancaires : Être vigilant, c’est important

Quelles informations protéger ?

Quelles informations protéger ?

Les informations bancaires :

Tout d'abord, vous devez considérer comme hautement confidentiel l'ensemble de vos codes et identifiants bancaires qui permettent soit de se connecter aux services en ligne soit d'effectuer des règlements :

L'identifiant et le code secret de connexion

Ne doivent jamais être communiqués, sauf sur :

  • Le site internet de votre banque
  • Les autres services d'accès (téléphone, application ou site mobile) de votre banque.
  • Le code confidentiel de votre carte de crédit (code pin)

    Ne doit jamais être communiqué, sauf sur :

  • Les DAB : Distributeurs Automatiques de Billet,
  • Les TPE : Terminaux de Paiement Electronique chez les commerçants, ainsi que les caisses automatiques (metro, station service, …)
  • Les GAB : Guichet Automatique Bancaire de votre banque.
  • Sont également à protéger :

  • Le numéro de carte de crédit
  • La date de fin de validité de carte de crédit
  • Le cryptogramme de carte de crédit (3 derniers chiffres au dos de la carte)
  • Le numéro de compte
  • Le numéro de RIB/IBAN
  • Vos numéros de téléphone
  • Les informations personnelles :

    Mais au delà de ces précautions, certaines données personnelles non sensibles individuellement, se révèlent être potentiellement dangereuses dès lors qu'elles sont associées aux données bancaires.

    Par exemple : Vos noms et prénoms associés à votre numéro de RIB ou IBAN peuvent permettre aux pirates de lancer des campagnes de phishing particulièrement efficaces.

    Ces informations personnelles sont :

    Vos noms et prénoms
    Votre adresse postale
    Votre date de naissance
    Votre adresse email

     

    Pourquoi les protéger ?

    Pourquoi les protéger ?

    Certaines de vos informations bancaires vous permettent d'accéder à vos services en ligne (Numéro de compte + mot de passe) ou d'effectuer des petits paiements en ligne (Numéro de carte bancaire).

    Associé à la date de validité et au code cryptogramme, le numéro d'une carte bleue autorise des achats plus importants sur Internet.

    Si quelqu'un de mal intentionné est en possession de ces informations, il pourra les utiliser à votre insu.

    " Testez le Dangeromètre "

    Découvrez ci-dessous 6 combinaisons plus ou moins à risque pour un usage frauduleux de vos données sur Internet.

    Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

    Obtenir le lecteur Adobe Flash

    Comment les protéger ?

    Comment les protéger ?

    Quelques bons réflexes peuvent vous éviter de nombreux désagréments :

    Evitez de conserver sur du papier vos codes d'accès, numéros de CB ou mots de passe associés.

    Refusez la mémorisation des mots de passe quel que soit l'ordinateur que vous utilisez.

    Ne communiquez jamais à un tiers non identifié des informations personnelles telles que numéros bancaires, email ou téléphone.

    Evitez de communiquer vos identifiants et codes secrets à des services d'agrégation de compte ou de paiement en ligne, le plus souvent étrangers, car vous ne savez pas quel niveau de propection ils vous offrent.

    Soyez vigilant en cas d'appel émanant d'un interlocuteur inconnu. Ne répondez pas sans au préalable avoir vérifié l'identifié, la finalité de la demande et le numéro de téléphone fourni. De façon générale, LCL ou la police ne sont pas habilités à vous appeler pour vous demander ces informations.

    Ne communiquez vos n° de compte et de carte bancaire que sur des sites fiables et à travers des modes de communications sécurisés (https).

    Evitez de transmettre vos n° de compte et de carte bancaire par mail et messagerie instantanée.

    Evitez de conserver en clair sur votre ordinateur des données confidentielles.

    Supprimez régulièrement les cookies et fichiers Internet temporaires de votre ordinateur.

    De manière générale, évitez de communiquer vos informations personnelles réelles (photos, date de naissance, nom de jeune fille, etc) sur les réseaux sociaux, les sites d'enchères, de petites annonces, etc.

    Quels sont les recours ?

    Quels sont les recours ?

    En cas de suspicion de fraude sur vos comptes, prévenir la banque : bloquez l'accès à vos comptes, prévenez votre conseiller qui pourra également bloquer l'accès à vos comptes, vérifiez avec lui les dernières opérations, le cas échéant portez plainte. Puis décontaminez votre ordinateur et enfin changez tous vos mots de passe et codes secrets.

    Droit à l'oubli : lorsque vous utilisez des services Internet, en le sachant ou non, vous communiquez des données personnelles : adresses mail, adresse IP, identifiant d'ordinateur, navigation sur les sites, photos, post Tweeter ou Facebook, etc. Des personnes malintentionnées peuvent également publier des informations sur vous. Or Internet est un espace où l'information persiste, même si vous pensez l'avoir effacée. Une méthode de contournement est de faire en sorte que ces informations ne soient plus aussi facilement accessible. Ainsi Google a mis en place un "droit à l'oubli".

    Usurpation d'identité : lorsque vous constatez qu'une personne utilise votre photo, vos données personnelles pour usurper votre identité numérique, vous pouvez porter plainte en invoquant l'article 226-4-1 du code pénal.